Mon profil

L’Association pulmonaire du Nouveau-Brunswick – campagne annuelle de sensibilisation à l’influenza

L’association Pulmonaire du Nouveau -Brunswick fait la promotion de sa campagne annuelle de sensibilisation à l’Influenza dans le but d’éduquer les gens sur le fait que l’influenza peut mettre la vie en danger.

Chaque année, au Canada, 12 200 personnes sont hospitalisées pour des maladies liées à l’influenza, dont 66 % chez les personnes âgées.

Se faire vacciner contre l’influenza ne signifie pas nécessairement que vous ne contracterez pas l’influenza, mais cela vous donne une meilleure chance de ne pas être hospitalisé ou de mourir des complications de l’influenza. Être vacciné, ne protège pas seulement vous, mais également les personnes les plus proches de vous qui sont vulnérables personnes âgées, enfants de moins 6 mois, personnes atteintes de certaines maladies et personnes avec un système immunitaire affaibli).

Faites-vous vacciner contre l’influenza chaque année

Il est important de vous faire vacciner chaque année contre l’influenza pour les raisons suivantes:

Le type du virus de l’influenza change généralement d’une année à l’autre

Un nouveau vaccin est créé chaque année pour vous protéger durant la période de l’Influenza

L’efficacité du vaccin peut s’affaiblir avec le temps, vous avez donc besoin d’un nouveau vaccin

chaque année pour rester protégé

Le vaccin contre l’influenza est sans danger

Les réactions sévères sont très rares

Vous ne pouvez pas contracter l’influenza par l’immunisation

La plupart des gens n’ont pas d’effets secondaires dus à la vaccination contre l’influenza

Il existe maintenant des vaccins contre l’influenza conçus spécifiquement pour les personnes âgées « appelé vaccin contre l’influenza à forte dose. » Demandez à votre médecin de vous recommandé le vaccin qui vous convient.

Si vous êtes âgés de 65 ans ou plus, avez-vous besoin d’une protection additionnelle pendant la saisin de l’influenza et la pandémie de la COVID-19?

Vos patients âgés de 65 ans ou plus ont-ils besoin d’une protection additionnelle pendant la saisin de l’influenza et la pandémie de la COVID-19?