Mon profil

Les infirmières et infirmiers du N.-B. célèbrent six collègues exceptionnelles

FREDERICTON, le 3 juin 2015 – Mises en candidature par leurs pairs et reconnues par l’Association des infirmières et infirmiers du NouveauBrunswick (AIINB), six infirmières exceptionnelles seront honorées au banquet de remise des prix ce soir à l’hôtel Delta Fredericton dans le cadre de la 99e assemblée générale annuelle et du Forum sur invitation de l’AIINB. « Le banquet de remise des prix de l’AIINB offre aux infirmières et infirmiers de la province l’occasion de célébrer et de souligner l’exceptionnelle qualité des services de santé que le personnel infirmier fournit à la population du Nouveau-Brunswick tous les jours, a déclaré Darline Cogswell, présidente de l’Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick. Que ce soit pour le Prix de distinction d’une infirmière débutante ou le Prix d’excellence en pratique clinique, toutes les lauréates ont toujours œuvré dans le but d’améliorer la prestation des soins de santé et de promouvoir la sensibilisation à la santé publique ».


Prix de distinction d’une infirmière débutante

Stephanie Baptiste, II, de Moncton, est la lauréate du Prix de distinction d’une infirmière débutante de cette année. Stephanie est décrite comme une étoile montante et un modèle de rôle en devenir. Bien qu’elle soit infirmière débutante, ses collègues témoignent de la qualité de la relation thérapeutique qu’elle établit avec ses patients et de son souci d’entretenir de bonnes relations professionnelles avec les membres de l’équipe soignante.

Stephanie est infirmière immatriculée depuis 2013. Elle a obtenu son baccalauréat en science infirmière de l’Université de Moncton en 2012, et elle exerce présentement sa profession d’infirmière à l’unité de chirurgie orthopédique, d’oto-rhino-laryngoscopie et de plastie du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont.

Prix de mérite : pratique infirmière

La lauréate du Prix de mérite : pratique infirmière de cette année, Léoline Hétu, II, de Dieppe, est décrite comme un modèle de rôle, passionnée pour sa profession et soucieuse de fournir des soins centrés sur la population qu’elle sert. Léoline détient un baccalauréat en science infirmière de l’Université de
Moncton et est infirmière immatriculée depuis 1975.


Au cours de sa longue et riche carrière, Léoline a exercé sa profession dans divers milieux de soins de première ligne. Elle sera infirmière soignante à l’unité de soins intensifs coronariens, infirmière dans le cabinet d’un pédiatre, puis infirmière à une unité de soins pédiatriques. Elle travaillera aussi à l’unité des brûlés, en hémodialyse, aux soins de la mère et du nouveau-né et en psychiatrie. Tout en travaillant à l’unité de soins psychiatriques, elle sera enseignante clinique auprès des s étudiantes de l’école de science infirmière de l’Université de Moncton.

Prix de mérite : administration

Bien que Monique Cormier-Daigle, RN, Moncton, ait su exceller dans tous les domaines de la profession infirmière, ce sont principalement ses qualités de chef de file que nous tenons à reconnaître ce soir en lui remettant le Prix de mérite : administration de cette année.


Monique est infirmière immatriculée depuis 1975. Elle entame sa carrière comme infirmière soignante en milieu hospitalier et en santé publique dans les milieux urbains et ruraux. Elle se tournera par la suite vers l’enseignement, qui l’amène à remplir un poste de professeure adjointe à l’école de science infirmière de l’Université de Moncton. Elle occupera aussi le poste de directrice de l’éducation et de la recherche en soins infirmiers et le poste de chef du service de perfectionnement professionnel à la Régie régionale de la santé Beauséjour. Monique participera également à plusieurs projets de recherche ainsi qu’à la publication d’articles variés. Elle est actuellement directrice régionale du développement des
compétences au Réseau de santé Vitalité.

Prix de mérite : formation

Ce qui démarque la contribution de Lucie-Anne Landry, II, de Dieppe, en tant qu’éducatrice est son esprit d’équipe et son engagement à innover dans un environnement pédagogique en changement. Elle a activement participé au développement d’une nouvelle approche et de nouveau matériel pédagogiques dans le cadre de la reconfiguration du programme de baccalauréat en science infirmière de l’Université de Moncton, ce qui lui vaut le Prix de mérite : formation de cette année.


Infirmière immatriculée depuis une douze années, Lucie-Anne obtient un baccalauréat en science infirmière de l’Université de Moncton en 2003 et une maîtrise en science infirmière de ce même établissement en 2008. Lucie-Anne consacrera la majeure partie de sa carrière à la formation des futurs infirmières et infirmiers francophones du Nouveau-Brunswick en enseignant à l’Université de Moncton.

Prix de mérite : recherche

Le Prix de mérite : recherche est remis cette année à Kathryn Weaver, II, PhD, de Mactaquac, professeure agrégée à la faculté des sciences infirmières de l’Université du Nouveau-Brunswick.


La candidature de Mme Weaver reflète de façon exemplaire tous les critères de ce prix, qui souligne son dévouement envers l’excellence dans la réalisation et la diffusion de la recherche et dans l’encouragement et le mentorat de nouvelles universitaires en sciences infirmières.
Les travaux de recherche de Mme Weaver portent surtout sur les troubles alimentaires et les problèmes reliés à l’identité vécus par les femmes et sur le leadership fondé sur l’éthique dans la profession infirmière. Ses travaux l’ont amené à élaborer une théorie de portée intermédiaire sur le rétablissement des femmes qui souffrent d’anorexie nerveuse ainsi qu’un modèle de sensibilité éthique. Ses travaux sont largement cités, mais, plus important encore, ils sont appliqués dans la pratique, et d’autres recherches sont en cours sur ces mêmes sujets.


Les travaux de Mme Weaver ont reçu de nombreuses subventions à l’échelle provinciale et nationale.
Elle a aussi eu le grand honneur d’être reconnue comme une jeune universitaire par la Fondation
Harrison pour ses études sur les populations vulnérables.

Prix d’excellence en pratique clinique

Shari Watson, II, de Smithfield, lauréate du Prix d’excellence en pratique clinique de cette année, est perçue comme un modèle de rôle positif dont le mentorat est grandement recherché, et aussi comme une défenseure des patients et de ses collègues. Elle a mis sur pied et maintient un groupe de
réseautage social fermé appelé « Bedside Nurses Making a Difference ».


Shari est une apprenante permanente qui a commencé sa carrière comme infirmière auxiliaire autorisée.
Elle a ensuite fait un baccalauréat en sciences infirmières à l’Université du Nouveau-Brunswick tout en travaillant à l’urgence de l’Hôpital-Dr-Everett-Chalmers.


Shari a été mise en candidature pour ses excellentes habiletés en évaluation et sa prestation de soins exceptionnels éclairés par des preuves, mais tout le monde convient que c’est la qualité de ses relations avec ses patients qui la démarque. Elle excelle dans la prestation de soins centrés sur la personne; elle travaille avec la personne dans son ensemble et répond non seulement aux besoins cliniques des clients, mais aussi à leurs besoins uniques sur les plans affectif, social et spirituel.

Cliquez ici pour lire plus.