Trousse d’outils sur le rôle de l’infirmière et le champ d’exercice

Comme les soins de santé évoluent sans cesse, le rôle de l’infirmière doit demeurer fluide. Le personnel infirmier a la responsabilité de s’assurer que les clients reçoivent des soins sécuritaires, compétents et éthiques, fournis avec compassion. Cette trousse d’outils a été créée pour aider le personnel infirmier, les employeurs et le public à mieux comprendre le rôle de l’infirmière et ce qu’est un champ d’exercice.

Le rôle de l’infirmière

Le personnel infirmier joue un rôle intégral et utile dans le système de soins de santé. En étant préparée à expliquer son rôle, l’infirmière pourra éduquer les décisionnaires, les autres membres de l’équipe des soins de santé et le public au sujet du rôle et de l’incidence des II dans les soins de santé

Le champ d’exercice

Il est souvent difficile de décrire ce que signifie être infirmière ou infirmier, car la pratique infirmière ne se résume pas à une liste de tâches ou d’activités. De plus, le chevauchement du champ d’exercice de l’II avec celui d’autres fournisseurs de soins de santé peut créer une zone grise où il devient difficile d’établir où commence et où finit le rôle de l’infirmière au sein de l’équipe. Les documents suivants précisent le sens du terme « champ d’exercice » en ce qui a trait à la pratique des II au Nouveau-Brunswick

Est-ce que je peux le faire?

Un outil de prise de décision pour aider à définir le champ d’exercice

Voici un outil qui peut être utilisé pour déterminer si une pratique est sécuritaire et autorisée pour les infirmières immatriculées (II) et les infirmières praticiennes (IP) dans tous les milieux d’exercice. L’application de l’algorithme prend en compte les mesures législatives, les besoins du client, le milieu d’exercice et la compétence individuelle de l’II ou de l’IP. Dans tous les domaines d’exercice, les II et les IP ont l’obligation de respecter les normes d’exercice de l’AIINB et le Code de déontologie de l’AIIC. Voici quelques considérations essentielles qui vous guideront pour établir s’il est approprié pour une II ou une IP en particulier d’exécuter une activité donnée (rôle, procédure, processus).

Commencez par la question 1. Si vous répondez « Oui » à une question, vous pouvez passer à la suivante. Si vous répondez « Non » à une question, cela signifie que cette pratique n’est peut-être pas appropriée pour l’instant et que vous devriez consulter l’AIINB pour en savoir plus. Si vous répondez « Oui » à toutes les questions de l’outil, alors l’activité en question s’inscrit effectivement dans votre champ d’exercice.

Les II et les IP ont également l’obligation d’avoir une pratique qui respecte les mesures législatives provinciales et fédérales pertinentes, dont la Loi sur les infirmières et infirmiers et la Loi sur l’accès et la protection en matière de renseignements personnels sur la santé. Chaque II ou IP doit déterminer de manière individuelle les mesures législatives qui s’appliquent à sa pratique infirmière.

La pratique des II et des IP est décrite dans les compétences de niveau débutant et les normes d’exercice établies par l’AIINB pour les deux professions. Ces documents servent à éclairer la pratique des II et des IP au Nouveau-Brunswick.

Oui    Non

Les II et les IP travaillent dans les paramètres de leur rôle qui est défini par les politiques de l’employeur et la description de poste. Les rôles et responsabilités des II et des IP sont propres au milieu d’exercice. C’est une bonne idée de consulter votre employeur et l’équipe des soins de santé pour déterminer si votre milieu d’exercice appuie l’exécution de l’activité. Si l’employeur ne soutient pas l’activité, vous pouvez préconiser la mise en place de politiques à l’appui et même contribuer à leur élaboration.

Les II et les IP doivent aussi s’assurer qu’un soutien clinique est en place, notamment, mais sans s’y limiter : lignes directrices, directives ou politiques pour orienter la pratique; fournitures et équipements adéquats pour exécuter l’activité en toute sécurité; surveillance appropriée s’il y a lieu. L’II ou l’IP doit savoir quelle activité dans sa pratique nécessite une surveillance (ou des conseils) directe ou indirecte.

  • Une surveillance directe signifie qu’un soutien (II, IP ou médecin) se trouve sur place, au point de soins.
  • Une surveillance indirecte signifie qu’un soutien (II, IP ou médecin) peut être consulté et fournir des conseils, mais ne se trouve pas sur place au point de soins. La personne qui fournit une surveillance indirecte doit être facilement rejoignable et est en mesure de fournir de l’aide au besoin.   

D’autres questions à se poser pour éclairer la décision :

  • La procédure ou l’activité est-elle indiquée dans votre description de poste?
  • Les politiques organisationnelles appuient-elles l’exécution de la procédure ou de l’activité par une II ou une IP?
  • Les ressources nécessaires pour soutenir l’II ou l’IP avant, pendant et après la procédure ou l’activité sont-elles accessibles?

Oui    Non

Chaque II ou IP a un champ d’exercice qui lui est unique. Avant d’exécuter une procédure ou une activité, l’infirmière a l’obligation de réfléchir à sa propre compétence et de se demander si ses connaissances, son aptitude et son jugement sont suffisants pour exécuter l’activité de manière sécuritaire et compétente.

L’acquisition de nouvelles compétences peut se faire par l’expérience, des formations en cours d’emploi, ou des formations ou des certifications de niveau post-débutant. L’AIINB offre d’autres conseils sur ce processus décisionnel dans son document intitulé L’examen des demandes d’ajout de procédures de niveau post-débutant.

La réflexion personnelle facilitée par les questions suivantes aidera l’II ou l’IP à déterminer son champ d’exercice individuel :

  • Est-ce que je suis le fournisseur de soins le plus approprié?
  • Est-ce que je possède les connaissances, l’aptitude et le jugement nécessaires pour :a) évaluer s’il est approprié d’exécuter la procédure?
  • a) évaluer s’il est approprié d’exécuter la procédure?

  • b) exécuter la procédure?

  • c) prendre le patient en charge avant, pendant et après la procédure?
  • Comment vais-je acquérir et maintenir ma compétence?

Il serait bon que les II et les IP ayant besoin d’une formation supplémentaire pour exécuter une activité en toute sécurité dans leur milieu d’exercice discutent de leurs limites avec leur employeur et recherchent des possibilités de ressources pédagogiques.

Oui    Non

Chaque client et chaque situation clinique sont uniques. Avant d’exécuter une activité, l’II ou l’IP doit prendre en considération les particularités du client et de la situation clinique.

D’autres questions à prendre en considération :

  • Complexité – la mesure dans laquelle l’état du client et ses besoins en soins peuvent être facilement établis et la variabilité des soins requis.
  • Prévisibilité – la mesure dans laquelle les résultats pour le client et ses besoins futurs en soins peuvent être prédits.
  • Risque de résultats négatifs – La probabilité qu’un client obtienne un résultat négatif en raison de son état de santé ou de sa réaction au traitement..

 

Oui    Non

L’II ou l’IP peut exécuter l’activité, l’intervention ou le rôle conformément aux normes pour des soins infirmiers de qualité.

Pour toute autre question, n’hésitez pas à parler à une infirmière-conseil à l’AIINB en composant le 506-458-8731 ou en envoyant votre demande d’information à aiinb@aiinb.nb.ca.