Nouvelles

Travail sécuritaire NB – Notre politique sur les oplacés à changé- Mise à jour pour les médecins prescripteurs

5 - 11 - 2018

Le 5 novembre 2018

Chers collègues prescripteurs du Nouveau-Brunswick,

Travail sécuritaire NB a changé la façon dont il gère les ordonnances d’opiacés pour les clients qui se rétablissent d’une blessure subie au travail. Une nouvelle politique qui est entrée en vigueur le 29 septembre comprend une surveillance plus stricte; une réduction de la période d’autorisation initiale, qui est passée de six semaines à deux; et une dose maximale d’opiacés de 50 mg équivalents de morphine par jour. Nous vous demandons de noter ces restrictions lors de la prescription de travailleurs blessés.

La nouvelle politique reflète les commentaires reçus, ainsi que les lignes directrices provinciales et nationales. Nous demanderons aux médecins de faire un suivi auprès de leurs patients deux semaines après leur avoir prescrit des opiacés afin d’autoriser une prolongation de l’ordonnance, si elle est justifiée.

Bien que les opiacés aient un rôle thérapeutique, ils comportent des risques graves liés à leur usage, y compris l’accoutumance, la surdose et la mort.

Les recherches démontrent clairement que les opiacés ne sont pas efficaces pour traiter la douleur chronique. Par conséquent, les opiacés ne devraient être consommés que lorsque c’est absolument nécessaire.

Travail sécuritaire NB continue à travailler avec la Société médicale du Nouveau-Brunswick, le Collège des médecins et chirurgiens du Nouveau-Brunswick, ainsi que les autres membres du groupe de travail provincial sur la prescription d’opiacés afin d’encourager la prescription et la distribution sécuritaires d’opiacés conformément aux lignes directrices nationales. 

Pour obtenir de plus amples renseignements :  

Travail sécuritaire NB – Opiacés

Feuille d'info